Issy-les-Moulineaux Vanves Boulogne-Billancourt Meudon

Actualités

Commission d’enquête pour mesurer et prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse

florenceprovendier fr commission denquete pour mesurer et prevenir les effets de la crise du covid 19 sur les enfants et la jeunesse capture decran 2020 11 23 a 10 28 22
Adoptée par l’ONU le 20 novembre 1989, la Convention Internationale des Droits de l’Enfant est une référence universelle qui consacre les droits fondamentaux des enfants.
Alors que nous célébrons son 31e anniversaire, il nous faut être vigilants quant aux combats qu’il reste à mener pour la faire appliquer. L’intérêt supérieur de l’enfant n’est pas systématiquement pris en compte et l’espace numérique cache de nouveaux dangers, entre harcèlement en ligne et cyber-pédocriminalité.
Le confinement a par ailleurs exacerbé les inégalités déjà existantes entre les enfants. A l’Assemblée nationale, la commission d’enquête pour mesurer et prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse poursuit son travail et rendra ses conclusions dans les prochaines semaines.
Retour en vidéo sur les auditions du 15 octobre au 5 novembre 2020.

Réunion publique “les 1000 premiers jours de l’enfant”

florenceprovendier fr reunion publique les 1000 premiers jours de lenfant 8c1eadd1 4405 4f63 b9a1 78132e371163

Lors d’une visioconférence à mon invitation, une cinquantaine de personnes ont échangé avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat en charge de l’Enfance, pour parler des “1000 premiers jours de l’enfant”.

L’occasion de revenir sur les principales propositions de ce rapport :

  • La création du parcours des 1000 jours,
  • La généralisation de l’entretien prénatal précoce,
  • L’augmentation des moyens des maternités et des PMI,
  • L’allongement du congé paternité,
  • La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans.

Mais aussi, d’aborder tous les sujets liés à la petite enfance.

Tribune – Confinement : protéger les enfants contre les attaques de la cyber-pédocriminalité

florenceprovendier fr 126263566 699140547474519 4547304162270184277 n

“La journée de l’abolition des abus sexuels contre les enfants du 18 novembre et le 31e anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant du 20 novembre nous rappellent à l’ordre cette semaine : que faisons-nous pour protéger les enfants de toute forme de violences et plus particulièrement d’une forme sournoise, celle de la cyber-pédocriminalité ?”

“Dans la période de crise sanitaire que nous vivons, le confinement des enfants en dehors des temps scolaires les expose à des risques accrus de cyber-pédocriminalité. Nous ne pouvons ignorer cette conséquence d’un reconfinement nécessaire pour endiguer l’épidémie. Quand ils ne sont plus à l’école, les enfants sont sujets à une nette augmentation de la consommation d’écrans alors même que les pédocriminels en font leur terrain de chasse.”

Consultez mes lettres d'information

derniere nl manuscrit

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to documentation.

Newsletter #3
Newsletter #2
Newsletter #1

Mon parcours

portrait florence provendier

J’ai un double parcours professionnel de cadre dirigeante en entreprise et en ONG. Depuis toujours, mon moteur est de m’investir sans relâche pour un monde plus éthique, plus juste. A ce titre, je suis bénévole dans des associations qui défendent les droits de l’enfant, l’éducation et l’avenir de la planète. Née à Saint Denis (93), j’ai eu la chance de grandir dans les Côtes d’Armor et habite à Issy-les-Moulineaux depuis près de 30 ans. Épicurienne dans l’âme, j’ai fait l’école hôtelière de Dinard, avant de poursuivre mes études à Londres puis à Cergy où j’ai obtenu en 1988 un M.B.A à l’ESSEC, tout en travaillant. Forte d’une solide expérience en entreprise, j’ai contribué à faire grandir des organisations avec un goût affirmé pour le développement, la communication et la R.S.E, mais avant tout celui de fédérer les femmes et les hommes avec lesquels j’ai travaillé. En 2011, je vais à Saint Jacques de Compostelle et décide de m’engager professionnellement dans l’humanitaire. Je rejoins le mouvement En marche! en 2016 pour la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron.

Suppléante de Gabriel Attal lors des élections législatives de 2017 dans la dixième circonscription des Hauts-de-Seine, je deviens députée le 17 novembre 2018 à la suite de sa nomination au gouvernement. À l’Assemblée, je siège à la commission des affaires culturelles et de l’éducation, qui traite également des sujets relatifs à la vie associative et au sport.

L'équipe

florenceprovendier fr hp photo 2020 09 25 18 16 27

Romain Plusse

Collaborateur parlementaire
 

Après une licence en sciences politiques à l’Université Libre de Bruxelles, Romain Plusse poursuit ses études en master “relations internationales parcours négociations et expertises internationales” à Sciences Po Strasbourg. Engagé dans le milieu associatif, il est responsable régional du Rotaract.

Une fois diplômé, il rejoint le cabinet du Président de la commission des Affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale avant de devenir collaborateur parlementaire de Florence Provendier. Au sein de l’équipe, Romain s’occupe du suivi du travail législatif, des relations institutionnelles et politiques.

florenceprovendier fr hp photo 2019 02 04 23 49 55

Charlyne Péculier

Collaboratrice parlementaire
 

Charlyne Péculier est diplômée d’un double master en “communication politique” Sup de Pub et HEIP. Pendant ses études elle a travaillé pendant un an en qualité d’attachée parlementaire, puis au sein de l’agence Havas où elle s’est formée à l’influence médias et aux affaires publiques.

Passionnée de politique, elle est adjointe au développement durable à Cesson (77). Dans l’équipe de Florence Provendier elle s’occupe de la communication, des relations de presse et s’implique sur les sujets de fond portés par la députée, notamment les Droits de l’Enfant.

 
agnes copin

Agnès Copin 

Collaboratrice parlementaire
 

Riche de nombreuses expériences professionnelles, Agnès Copin évolue d’assistante de direction à responsable des ressources humaines en passant par commerciale et office manager.

En 2019, elle rejoint  l’équipe de Florence Provendier en tant que collaboratrice parlementaire chargée de la gestion administrative et des relations sur la circonscription.