Audition de M. Jean-Philippe Thiellay, Président du Centre national de la Musique

Audition de M. Jean Philippe Thiellay Président du Centre national de la Musique

Le Centre National de la Musique (CNM) a été créé pour être la maison commune à toutes les musiques organisant la solidarité entre les acteurs.  Le coup d’arrêt porté à la diffusion des œuvres générera un effondrement des revenus en droits d’auteurs pour une durée longue de 12 à 18 mois avec les premiers effets notables à partir du début de l’année 2021. Les pertes sont estimées à 1,5 milliards d’euros pour l’ensemble de la filière musicale en 2020. Les aides allouées par le CNM sont souvent dans le périmètre de l’ancien Centre national des Variétés et du Jazz (CNV) du fait d’un reversement de la taxe collectée sur les billets de spectacles aux acteurs du spectacle vivant. Il est pourtant difficile d’imaginer la relance du secteur sans un soutien important aux artistes-auteurs qui sont à l’origine de la création musicale et des variétés.

J’ai interrogé M. Jean-Philippe Thiellay sur le soutien que le CNM apportera dans la durée aux artistes-auteurs afin de compenser le manque à gagner des mois de confinement mais aussi accompagner à la création de nouveaux projets.