Communication de MM. Michel Larive et Bertrand Sorre, rapporteurs de la mission flash relative à la déclinaison territoriale de l’Agence nationale du sport

florenceprovendier fr facebook post 2 6

Changer le quotidien des Français grâce au sport et faire de la France une véritable nation sportive sont aussi les ambitions de “Terres de jeux”. Ce label qui consacre l’engagement de chaque ville labélisée en faveur du sport a été attribué à 3 villes de ma circonscription, Issy-les-Moulineaux, Boulogne et Vanves, fin décembre 2019. A ce titre, plusieurs sites sont d’ores et déjà retenus pour permettre la rencontre des sportifs avec leur public lors des entraînements et pendant la durée des jeux et plusieurs manifestations ont été mises en place lors de la Semaine olympique et paralympique. 

Pour saisir la balle au bond et faire vivre les jeux dès maintenant et au-delà de 2024, existe-t-il des synergies entre “Terres de jeux” et l’ANS ? Le cas échéant, comment pourrions-nous envisager de les consolider et de les pérenniser, en particulier sur le volet de promotion du sport auprès de tous les publics ?

Leur réponse : La thématique « préparer les JOP 2024 » ne figure pas parmi les thématiques de l’Agence Nationale du Sport, en revanche une convention vient d’être signée entre Paris 2024 et l’ANS afin de soutenir le développement des équipements sportifs locaux et de susciter de nouvelles collaborations entre les collectivités territoriales labellisées « Terre de jeux », les clubs et fédérations sportives. La convention doit permettre le financement, chaque année, de 150 projets de développement, de rénovation, de mise en accessibilité d’installation sportive gratuite et de proximité.