Tribune – Droits de l’enfant à l’Assemblée nationale : où en sommes-nous ?

florenceprovendier fr capture decran 2021 01 28 a 12 24 36

Un an après, Florence Provendrier regrette “des approches au coup par coup par des députés qui essaient d’intégrer le sujet dans les textes”, sans toutefois une coordination globale. “Il faut qu’on ait une délégation qui prenne en compte les enfants dans nos travaux.” L’élue ambitionne donc d’aller plus loin sur le sujet :

“Alors que nous avons adopté il y a tout juste un an une résolution pour que l’enfant soit au coeur des politiques et que l’actualité nous rappelle quotidiennement la vulnérabilité des enfants, il devient urgent d’aller plus loin en créant une délégation  qui puisse  faire entrer les droits de l’enfant à l’Assemblée de façon pérenne, comme c’est déjà le cas au Conseil de l’Europe.”