Nous avons une feuille de route et il nous reste 8 ans !

florenceprovendier fr nous avons une feuille de route et il nous reste 8 ans remiserapportfp

Après plus de 5 mois de travail avec des acteurs aussi différents que complémentaires, qui partagent la même envie d’œuvrer pour l’intérêt général par l’atteinte des ODD de l’Agenda 2030, je suis fière d’avoir remis mon rapport à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. 

Mes travaux s’inscrivent dans le cadre de l’adoption par les 193 pays membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU), en septembre 2015, de l’Agenda 2030, nouveau référentiel universel de développement durable structuré autour de 17 ODD. Ces derniers visent à répondre aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice.

La crise que nous traversons ébranle notre société et exacerbe les déficiences des modèles de développement que nous avons construits. La période actuelle nous confronte à l’urgence d’agir et nous invite à penser des modes d’actions renouvelés pour accélérer la transformation vers un monde plus juste et plus durable. Pour répondre à cette ambition, la matrice des ODD est le parfait logiciel qui doit nous permettre de prioriser nos actions en complémentarité car tout est lié.

L’objectif de cette mission temporaire, confiée par le Premier ministre, était de “proposer des éléments de structuration du mouvement autour des ODD, de mobilisation des acteurs et de construction de coalitions sur les enjeux stratégiques de la France afin de renforcer la mise en œuvre de la Feuille de route” française. Si l’intégration de l’Agenda 2030 par les différents acteurs se fait à plusieurs vitesses, il demeure un certain nombre de freins à lever pour mettre en œuvre la Feuille de route de la France. L’atteinte des ODD passera par la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes (institutions, territoires, entreprises, associations et citoyens) à commencer par l’État qui doit renforcer son rôle modèle. Si ce dernier ne peut pas tout, son rôle est de faciliter, coordonner et renforcer la dynamique créée autour de l’Agenda 2030, en ne laissant personne de côté.

🗣 « Nous avons une feuille de route universelle, celle des objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030. L’opportunité pour notre pays d’être pionnier, moteur et exemplaire dans un projet qui allie, grâce à une approche systémique, écologie, économie innovante et prospérité pour toutes et tous, sans laisser personne de côté. »

🌍 Tout est lié, à nous de jouer !

Retrouvez mon rapport