QE à M. le ministre des solidarités et de la santé sur les conditions et plafonds d’accueil des patients dans les maisons d’accueil hospitalières

À l’origine, les maisons d’accueil hospitalières (MAH) ont vocation à héberger dans l’enceinte d’un établissement hospitalier ou à proximité les proches des patients. Le public accueilli s’est élargi au fil des années aux proches aidants de personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie suivies par un établissement ou service médico-social. Depuis la loi du 22 décembre 2014, les MAH peuvent accueillir temporairement des patients en amont ou en aval de leurs prises en charge par un établissement hospitalier. Avec le développement de la chirurgie et des traitements ambulatoires ainsi que de l’hospitalisation de jour, le nombre de demandes d’accueil pour les personnes en traitement externe ne cesse de croître. Les MAH sont devenues de véritables alternatives à l’hospitalisation de longue durée, de même que des lieux qui permettent d’accueillir les patients et leurs familles éloignés des structures hospitalières…