QE à M. le ministre des Affaires étrangères sur la lutte contre les bombardements indiscriminés

Malgré le fait que les bombardements indiscriminés soient interdits par le droit international, chaque jour 60 civils en sont victime dans le monde. Lorsque ces armes explosives sont utilisées en zone habitée, elles éradiquent 90 % de la population. En 2019, c’est près de 20 000 personnes qui ont perdu la vie dans ces attaques.