Question au Gouvernement sur sa politique d’égalité des chances pour les enfants et la jeunesse

Le manque de perspectives et les failles potentielles de la promesse républicaine entraînent un sentiment d’abandon grandissant chez les jeunes Français. Conscient de cette situation, le président de la République a d’ailleurs lui-même rappelé que “l’égalité des chances n’est pas encore effective aujourd’hui dans notre République.”

Pour lutter contre une forme de déterminisme social, le Gouvernement a déployé un grand nombre de mesures comme les “1000 premiers jours de l’enfant”, les Cités éducatives, le plan “1jeunes1solution” ou encore les aides spécifiques pour les quartiers prioritaires de la ville.

Alors qu’ils n’ont ni influence politique ni économique, et que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société, il nous appartient de renforcer l’accès aux droits des moins de 25 ans et de respecter les engagements de la France en termes d’égalité des chances tels qu’inscrits dans l’ODD 10 de l’Agenda 2030.

Mes questions : Comment envisagez-vous de rendre plus lisible notre politique d’égalité des chances, de restaurer la confiance des jeunes et de les rendre acteurs au présent de leur avenir ?