Adoption des lois contre les thérapies de conversion, pour la protection des enfants et pour la restitution des biens culturels spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale

florenceprovendier fr adoption des lois contre les therapies de conversion pour la protection des enfants et pour la restitution des biens culturels spolies pendant la seconde guerre mondiale an

Soirée intense à l’Assemblée nationale, où nous avons adopté 3 textes que j’ai votés avec conviction et émotion.

🗳La proposition de loi interdisant les pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne, « parce qu’il n’y a rien à guérir » Laurence Vanceunebrock, L’Allier, un territoire de réussite 🌈. Ce texte permet : 

👉La création d’une infraction pénale spécifique  

👉Les médecins qui abuseraient de leur titre pour proposer des thérapies de conversion seraient  plus sévèrement punis

🗳Le projet de loi relatif à la protection des enfants, qui renforce la prise compte de l’intérêt de l’enfant dans la politique de l’Aide sociale à l’enfance en permettant notamment 4 grandes avancées : 

👉La non séparation des fratries 

👉L’interdiction programmée de l’hébergement à l’hôtel 

👉L’instauration légale du parrainage 

👉La priorisation du tiers digne de confiance

🗳En première lecture, le projet de loi permettant la restitution de biens culturels, spoliés pendant la période 1933-1945, aux ayants droits de leurs propriétaires victimes de persécutions antisémites. Ce projet de loi signe une première étape importante pour la réparation des spoliations infligées pendant la Seconde Guerre mondiale et s’inscrit ainsi dans une politique de restitution qui devra nécessairement se prolonger et s’accentuer.